Nouvelle-Zélande

Spirale poétique

Les vingt-cinq nouvelles qui composent le recueil d’Alice Tawhai sont issues du sol Néo-Zélandais. D’une brièveté cinglante, elles nous plongent dans un quotidien méconnu, où des personnages aux destinés tragiques sont en proie aux affres de la vie réelle ou imaginaire. Souvent solitaires, étranges ou déséquilibrés, chacun se retrouve face à ses propres peurs ou à celles de toute une population. Empreintes de la culture maori avec ses légendes et son mysticisme, chacune de ces histoires entraîne le lecteur vers une conclusion inéluctable, le long d’une spirale poétique d’une justesse étonnante. Ouvrir ce livre, c’est prendre le risque de ne pas le refermer…

Le Festival des Miracles, Alice Tawhai, éditions Au Vent des Iles, 15€


 

Plongées dans les arts océaniens

De l’Australie à la Nouvelle Zélande, en passant par la Polynésie, la Micronésie et la Mélanésie, c’est à la découverte de l’histoire culturelle des civilisations de l’Océanie que ce guide nous convie. La richesse iconographique et les textes de présentation clairs et détaillés font de ce livre un outil précieux pour découvrir ou approfondir ce qui fonde l’identité de ce continent mal connu.

Un panorama artistique complet de l’une des civilisations et aires géographiques les plus fascinantes.

Les arts d’Océanie, Elisabetta Gnecchi Ruscone, éditions Hazan, collection guide des arts, 27€.


 

Décodeur

Danser le Haka au sein d’un marae ou perdu dans le Bush. Connaitre le Pakeha(s) ou gravir  le Taranaki en suivant l’Albatros Royal. S’amuser à dénicher des opossums et apprendre à ne pas faire d’impair en demandant à manger un kiwi… Tout ceci nous est permis grâce à ce petit décodeur linguistique de Rosanne Ariès. La Nouvelle-Zélande et ses mots n’auront plus de secrets pour vous.

Dictionnaire insolite de la Nouvelle Zélande, R. Aries , éditions Cosmopole, 11€


 

Whare

Un clan, c’est une maison avec des us et coutumes et comme une maison il faut beaucoup d’amour pour l’habiter, participer à sa vie sans s’oublier soi-même. Avec Bulibasha, Witi Ihimaera nous souhaite la bienvenue dans la vie maorie moderne.  En faisant danser par les mots deux clans en une grande fresque à une époque charnière, incarnée par le personnage principal Himiona, affleure une réflexion sur le fait d’être libre, respectueux et capable tout en même temps d’évoluer.

Bulibasha, roi des gitans, Witi Ihimaera, éditions Au vent des îles, 33€

 

L’équipe de la librairie (qui se demande à quoi pourrait ressembler le moko du clan libraire …)

Be first to comment