Ces revues qui nous font voyager.

A l’heure où l’information est transmise à vitesse lumière, où les internautes « like » et « twitt» sur les réseaux sociaux les dernières tendances et où Internet permet l’échange instantané et immédiat, les effets parfois pervers de cette avancée technologique se font parfois sentir, comme le revers d’une médaille. Un constat s’impose, l’information circule toujours plus vite et est obsolète plus vite encore. Dans cette hystérie généralisée, cette course effrénée où tout semble éphémère, virtuel et superficiel subsistent et résistent des objets culturels hybrides : les « mooks » (concentration de magazine et de book). Le « mook » est le mélange heureux du magazine et du livre que l’on achète autant pour son esthétique que pour son contenu. Affichant et revêtant de nombreux intérêts, il sied à tous les profils : intellectuels, artistes, écolos, militants…et touche tous les publics.

Ces revues qui fleurissent en librairies apportent un souffle nouveau au marché de l’édition et de la presse assez cloisonné, avec d’un côté les romans, les essais, les beaux livres, la bande dessinée et de l’autre, les journaux et les magazines. Le « Mook » est un condensé de tout cela, il regroupe les qualités de l’un et de l’autre sans en avoir les inconvénients.

Voici son portrait-robot :

Il a le chic, le format et la présentation léchée d’un beau livre avec une iconographie variée et soignée ; le prix d’un roman grand format, 15 ou 20 euros selon la revue ; l’aspect d’un magazine sans pour autant en avoir la publicité (choix délibéré pour se consacrer uniquement au contenu) ; le rythme trimestriel ou semestriel qui caractérise un magazine mais avec une sortie en librairie uniquement ; les textes longs et denses dignes d’un roman ou d’une nouvelle ; les sujets éclectiques, propres à un magazine, qui se prêtent donc à tous les styles de narration et enfin les signatures multiples d’un magazine, et parfois prestigieuses d’un ouvrage. Qu’il s’agisse de grandes plumes ou de journalistes/reporters anonymes, de nomades érudits ou d’artistes aventuriers, ils racontent tous une histoire. Celle qui fait l’actualité ou celle qui est destinée à être cachée ; mais surtout celle qu’ils ont choisi de mettre en lumière, avec une grande liberté d’expression. Et quelle qu’elle soit, ils nous embarquent à chaque fois, au gré des numéros…

La librairie a sélectionné pour vous pas moins de cinq revues. Parmi elles, deux revues curieuses de tout, et trois autres sur le thème exclusif du voyage.

Passage en « revue » de ces livres/magazines qui nous parlent « d’ailleurs… »

 

XXI Lancée en 2008, la revue XXI est souvent considérée et citée comme modèle de référence car pionnière du genre. Son fer de lance est le photo-journalisme avec pour ambition de marquer les esprits comme l’ont fait à l’époque : Riboud, Brassaï, Cartier-Bresson et Capa. Entre reportages dans des pays improbables et archives historiques, portraits et récits graphiques, XXI propose un journalisme hors des sentiers battus, avec un numéro par saison.

http://www.revue21.fr/

6 Mois La revue 6 mois, lancée en 2011 par la même maison d’édition, a à peu choses près, la même ambition, soit celle de s’ouvrir à une actualité différente de celle trouvée et ressassée en boucle par les médias. Fonctionnant comme une collection de mode avec une sortie printemps/été et une autre automne/hiver, la revue souhaite s’inscrire dans une temporalité différente et prendre un recul plus important sur l’actualité internationale. Les articles de fond sont le résultat d’une investigation approfondie. Les auteurs, originaires de toutes les nationalités, racontent leur pays de l’intérieur avec une remarquable liberté de ton.

http://www.6mois.fr/

Long Cours Depuis 2012, Long cours nous enchante avec des numéros aux thèmes extrêmement variés, toujours en rapport avec le voyage. En plus des supports que sont les articles de fond, les récits illustrés et autres nouvelles inédites publiés, des témoignages de peuples méconnus, de traditions ancestrales en passe de se perdre ainsi que d’initiatives communes pour le développement sont présentés. Au sommaire, Sylvain Tesson, Caryl Férey, Erri De Luca ou Julien Blanc-Gras. A noter l’excellente dernière page « Saveurs » par Olivier Roellinger.

http://revue-longcours.fr/blog/

 

Gibraltar Bon cru de 2012, Gibraltar est la dernière revue consacrée au voyage et plus particulièrement au monde méditerranéen, aux rapports entre l’Europe du sud et l’Afrique du nord. Tel « un pont entre deux Mondes », sous titre de la revue, Gibraltar se veut un canal, une passerelle où circuleraient des énergies, des regards pluriels issus des deux côtés de la Méditerranée. A travers le prisme des histoires humaines et par le biais du récit, du reportage et du graphisme, la revue aborde les sujets que sont l’Histoire, la société, l’environnement, l’actualité… Dans un premier numéro, avoir un récit de Laurent Gaudé ou une BD de Cyril Pedrosa est un beau démarrage. A suivre…

http://www.gibraltar-revue.com/

 

Bouts du Monde En 2008, Bouts du monde débarque et réjouit tous les passionnés de voyages. Avec des numéros consacrés à différentes et multiples destinations, le résultat est toujours surprenant et haut en couleurs, à l’instar du monde bigarré que parcourent ces infatigables baroudeurs, citoyens du monde et accessoirement journalistes, photographes ou carnettistes. Entre road-trip et immersion à long terme, tour du monde ou simple halte, ces aventuriers narrent sur des carnets, la beauté des lieux qu’ils traversent et la poésie du monde. Ces écrits sonnent comme des odes au vagabondage.

http://www.boutsdumonde.com/

Et si le lecteur que vous êtes a été séduit par l’un des numéros de la revue Bouts du monde, sachez que des auteurs, passionnés et passionnants, viendront nous faire partager leurs visions du voyage le samedi 22 juin à 17h. Venez nombreux !

Alors comment ne pas encenser ces revues qui tentent d’approcher le monde au plus près, de le comprendre et d’en restituer la richesse ? Non contentes d’inviter ses lecteurs à l’évasion, ces revues les poussent à la réflexion !

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Après des études de tourisme et d'Histoire de l'Art puis un tour du monde d'un an, Anaïs pose ses valises à la librairie. Passionnée de littérature étrangère, de récits de voyages et de polars.

4 Comments

  • Répondre juin 18, 2013

    gillot

      Merci pour ces infos. Sans oublier ALIBI, qui explore le monde à partir du « noir ».
  • Répondre juin 21, 2013

    Revue Bouts du monde

    Un petit mot pour signaler notre changement de site : http://www.revue-boutsdumonde.com

  • Répondre décembre 5, 2015

    Delphine / 7h09

    Bonjour
    J’aime beaucoup « Longcours », un vrai coup de cœur découvert il y a quelques années en bibliothèque. Sinon, il manque à votre liste (mais pas à votre stock depuis le mois dernier) la revue « 7h09 carnet d’ailleurs » consacré au voyage et à la découverte culturelle.

    • Répondre décembre 5, 2015

      Delphine / 7h09

      « consacrée » bien sûr 🙂

Leave a Reply